09-11-02

Savana Café


Avec trépidation, je marchais vers Savana Café, situé sur Gilmour, juste à l'ouest de Bank. Ignorant la vieille madame à marchette qui s'empêtrait dans la porte de son bâtiment, j'essayais de m'imaginer ce que c'était de la fusion tropicale, expression choisie pour décrire leur style culinaire. La fusion de tels styles est intrinsèquement hasardeuse. Comment donc conserver les caractéristiques authentiques de différentes cuisines, tout en les mélangeant à d'autres? On court trop souvent le risque de créer des combinaisons qui soustraient aux atouts des deux partis.

Pourtant, optimiste que je suis, j'essayais d'envisager d'heureuses associations, comme le focaccia grillé et l'houmous ou le beurre et tout. Le resto se trouve dans une belle vieille maison. À l'intérieur, ça perd tout le charme qu'on aurait pu espérer. Trop de couleurs, trop de détails, trop kitsch. Tout ça pour convenir à la mission tropicale de l'endroit. Selon moi, cela aurait pu se faire avec un peu plus de classe (des flamants roses en plastique par exemple). Mais bon, on s'en fout un peu de tout ça, comme d'habitude.



Cinq crevettes tigre avec une sauce au cari et noix de coco, saupoudré de miettes de tempura et de ciboulette (quel mot amusant). Que dire... assez belles crevettes, juteuses et mordantes, mais manquant de cet accent sucré qui démarque la fraîcheur. Salé aussi, mais ça se règle un peu grâce à la sauce, qui est riche de noix de coco et piquante. Malheureusement, elle n'adhère pas très bien aux crevettes, on se retrouve avec une belle assiette de sauce à la fin. Ne parlons pas du tempura, qui s'apparentait davantage à des miettes de pain sec. En somme, assez ordinaire surout à 10$ l'assiette. On trouve bien mieux dans n'importe quel resto thaïlandais.


Toujours difficile de résister un hamburger. Celui-ci recouvert (13$) de fromage à la crème aux jalapenos et aux ananas, avec d'épaisses tranches de bacon double-fumé et de jolies tomates. Ça marche! Le pain grillé se montre apte à contenir tous les ingrédients, ceux-ci, par quelque étrange alchimie, se complémentent admirablement. Sucré, épicé, salé avec une petit touche d'acidité grâce aux tomates. Si vous n'aviez pas remarquez, j'aime bien un beau contraste complexe de saveurs. Les frites triomphent aussi. On retrouve des pommes de terre frites et des patates sucrées frites. Trempées dans l'aïoli à la lime, elles sont délicieuses, quoiqu'un peu molle.


Pour ma part, je choisis les moules (12$) avec chorizo, maïs, sake et herbes fraîches, servies avec frites (joie). Je dois admettre que je ne mange pas souvent de moules. Ça ne me plaît pas trop avoir à bricoler après mon repas pour qu'il entre dans ma fine bouche. Mais peut-être était-ce une occasion de vivre une expérience révélatrice. On me présente un assez grand bol de moules, ce qui est bien. Une de mes règles d'or: plus > moins. Je goûte, mais ne succombe malheureusement pas à un ravissement gastronomique sublime. N'y connaissant rien aux moules, je ne peux pas trop me prononcer en ce qui a trait à leur qualité. Elle sont à peu près comme toutes les autres moules que j'ai goûtées. Le chorizo et le maïs sont de bons accomplices. Le goût fumé des saucisses et les petits grains de maïs croquants font pour des bouchées plaisantes. J'ai préféré mes frites, par contre.

Revenons-en à la fusion. Dans les plats qu'on a rencontré, pas fort la fusion. Les ananas et les jalapenos dans le hamburger seront peut-être considérés exotiques par certains, mais ce ne sont certainements pas des ingrédients innovateurs. Le reste du menu se compose de mets qui ne fusionnent pas des styles différents, mais qui sont plutôt des interprétations altérées de divers recettes. Oui, il y a un mélange éclectique d'influence sur le menu, mais pas dans les mets à proprement dit.

Bon, peut-être que je critique un peu trop. Le repas m'a laissé un peu déçu. Je m'attendais à des saveurs frappantes, des goûts intenses et des combinaisons surprenantes. Et maintenant, je ne sais pas trop si j'ai le goût d'y retourner.

Savana Café
431 rue Gilmour
Ottawa

0 commentaires:

  © Blogger template 'Minimalist E' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP