09-12-07

Plaisirs quotidiens #4


J'ai l'impression que les gens n'apprécient pas suffisamment le pain. Tu as peut-être sur ton comptoir un sac de plastic avec un pain industriel coupé en tranches (moi aussi), mais ce n'est pas du pain ça. Le pain doit être frais, chaud (ou du moins tiède) à l'achat et, de préférence, glissé dans un sac de papier. Ramenez-ça chez vous (ou déchirez-en des bouchées en route) et vous connaîtrez les plaisirs du pain. Un bon pain n'a guère besoin d'agréments!

Dans la région, la boulangerie Art-Is-In (ou Artisin, ou Art Is In, leur site emploie tous les trois) est celle dont j'entends le plus souvent parler en matière de pains gourmets. Profitant d'un réveil plus matinal que d'habitude, je me suis donné la mission de dénicher quelques-uns de leurs produits, afin de montrer à tout le monde à quel point je suis un raffiné admirateur du pain. Art-Is-In est un commerce fournisseur, donc vous trouverez leur marque à quelques épiceries et restaurants répartis dans la région (liste ici).

Consultant la liste, je découvre qu'on en vend à ma petite épicerie locale, Jovi. J'y vais, je choisis, et je reviens.

Les pains avaient des noms et des prix, mais on oublie vite des détails de ce genre quand on a faim. Mes rencontres précédentes avec Art-Is-In étaient plus que plaisantes. Croûtes légères mais croquantes et un peu salées. La mie spongieuse et fine est parsemée de bulles multiformes, avec un soupçon de sucré, comme tout bon pain. Ceux-ci souffraient seulement d'un petit défaut: la croûte était un peu trop souple. Un pain, blanc tout simplement, s'est montré brillant allié de mon cheddar âgé. L'autre, à l'ail rôti et au romarin, fut mangé seul, après avoir passé quelques instants dans le grille-pain.

Je devrais me lever tôt plus souvent.

0 commentaires:

  © Blogger template 'Minimalist E' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP