09-12-26

Prenez votre temps chers chameaux...


Le temps passe vite, oui effectivement le temps passe vite. Après 60 secondes, une minute s’est déjà écoulée et c’est une minute de perdue ou je suis ni sur mon vélo, ni en train de découvrir de nouvelles recettes aux pacanes ou ni en train d’étudier…120 secondes et c’est deux minutes d’écoulées… je suis ni en train de planifier le menu pour notre party de fille au chalet, ni en train de magasiner dans les mégas foules du « boxing day », ni en train de juger l’état des routes après le verglas de la nuit passée… Tout ce temps de perdue et je suis simplement en train de penser comment le temps passe rapidement... comment le temps est cruel et comment il s’échappe avec toutes ces opportunités, comment il vole aux enfants leur innocence et aux plus vieux leurs dents et leur sens du goût… le temps passe et je réfléchis à ce que Romain Gary écrit dans « La vie devant soit » : Monsieur Hamil m’avait souvent dit que le temps vient lentement du désert avec ses caravanes de chameaux et qu'il n'était pas pressé car il transportait l'éternité… c’est jolie. La fin de l’année 2009 tire à sa fin, mais vraiment la, soit dans 4 jours… je pourrais calculer combien sa fait en heures, minutes et secondes mais de toute façon, par le temps que j’ai finis, mes calculs seraient incorrects… pasque, malgré qu’ils ne soient pas pressés, les chameaux ne s’arrête pas dans le désert pour me laisser le temps de calculer… c’est cruel de même le temps.

Au niveau culinaire (pasque c’est quand même un blog culinaire…), l’année 2009 était parsemée d’événements décisifs comme la fin de mes deux cours de cuisine obligatoires (aussi nommés science des aliments II et production alimentaire de masse). C’est une étape importante de franchie dans ma quête pour peut-être un jour devenir diététiste. Au printemps, il y a aussi eu mon obsession pour les muffins sans tunnels, apparemment les petites poches d’air dans les muffins seraient indésirables dans l’industrie et signe que le cuisinier aurait trop mélangé la pâte. Moi, je les trouve délicieux les tunnels et j’ai conclus qu’ils rajoutent un peu de caractère et de légèreté au produit final. Vive les tunnels! L’été 2009, c’étais les moules, les moules dans la crème, la bière, le vin blanc et les sauces aux tomates et cari. J’aime les moules et elles m’aiment. Effectivement, elles sont faciles à réussir, suffit de les cuires suffisamment et de couper l’alcool avec de l’eau ou de la crème... En plus, elles nous indiquent qu’elles sont prêtes quand elles s’ouvrent et que la chaire devient légèrement orangée. Elles ne sont cependant pas particulièrement attirantes ces petites bêtes… elles prennent des airs d’organes génitaux féminin ridés et fripés : il ne faut pas les regarder longuement, juste ouvrir la bouche et avaler : miam. J’ai aussi, en 2009, commencer à utiliser du lait écrémé dans mes céréales, le lait moins gras devient plus froid et c’est meilleur avec les céréales, selon moi. Pour le café, j’utilise du 2% ou, encore mieux, du lait de soja à la vanille. On m'a fait découvrir la délicieuse boisson de soja au Café les Quatre Saisons à Chelsea : après une balade dans le parc, c’est l’endroit où aller. D’autres hits de l’année 2009 : les pacanes, le beurre d’arachides et les bananes, le yogourt Liberté, la crème glacée Coaticook du Québec, etc. J’ai aussi découvert mon intolérance pour les avocats, je ne la comprends toujours pas celle-là : j’ai des crampes insupportables après avoir mangé des avocats tranchées dans une salade mais le guacamole dans mes fajitas, sa c’est correct et je ne ressens rien. Bizarre.

En 2009, j’ai aussi repris contact avec Ricou et il m’a initié au blog, merci. Merci pour me faire découvrir tes expériences culinaires dans les restaurants de la région de la capitale et j’espère que l’année 2010 te réserves autant de belles expériences bucales.

2 commentaires:

Ricou

c'est donc gentil ça

Sophie

Moi aussi j'aime les tunnels

  © Blogger template 'Minimalist E' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP