10-01-04

Déjeuner chez Stoneface Dolly's


J'associe le goût particulier du saumon fumé avec l'hiver. C'est peut-être pourquoi mes choix au resto en comporte plus souvent dernièrement. Une omelette au pesto de poivrons rouges grillés avec épinards, fromage de chèvre et saumon fumé a satisfait mon désir, lors d'une visite chez Stoneface Dolly's. Comme les autres restaurants sur Preston, ils doivent être heureux de voir les travaux de réfection de la rue s'achever. C'est plus agréable de les visiter sans les 5 détours et les nuages de poussière engendrés par les routes non-pavées. Ce n'est pas ma première visite à ce resto. J'y ai eu plusieurs repas sympathiques: le menu présente une diversité d'inspirations, des ingrédients de qualité, un souci général de créativité et une mise en valeur de saveurs frappantes et variées.

Or, c'était ma première visite matinale. Le menu est moins inusité qu'au souper, mais quand même plus intéressant que le menu du déjeuner générique qui me décourage à tant d'autres restaurants. Mon omelette (11,99$) par exemple, avec fromage de chèvre et saumon fumé, n'est pas à première vue extraordinaire. Mais le pesto aux poivronx rouges imprègne les oeufs d'une vive saveur à la fois sucrée et épicée. Les épinards ne sont pas trop ramollis, offrant un contraste de texture, frais et croquant, contre la chaude onctuosité du fromage . Le saumon est excellent, sans cet odorant goût de poisson, tandis que les oeufs n'atteignent pas exactement la légère humidité d'une omelette idéale.


Un club sandwich (9,95$), avec bacon, oeufs, laitue iceberg et cheddar bénéficie immensément du pain à la melasse fait sur place. Les copieuses tranches du pain frais semblent parfaitement conçues pour le déjeuner, bien rassasiant et avec une dimensions sucrée, à cause de la melasse. Le tout est un sandwich difficile à médire, même si c'est un peu banal. Le bacon est épais et suffisamment croustillant (c'est-à-dire qu'il ne s'émiette pas). J'aurais peut-être préféré que les oeufs ne soient pas cuits durs, ou qu'on choisisse autre chose que de la banale laitue iceberg, mais au prix, c'est vraiment pas si mal.

Les deux assiettes étaient servies avec des home fries. Des pommes de terres cuites avec des oignons, des poivrons et des épices (poivre et paprika, surtout), ensuite rissolées ensemble pour créer un espèce d'agrégat féculent. Évidemment réchauffées, je les ai trouvées trop cuites, et je me demande pourquoi il est si difficile de trouver des pommes de terres fraîches dans les restos.

C'était bon, même si je m'attendais à quelque chose d'un peu plus exotique (allez voir leur menu, pour vous donner idée). J'ai hâte d'y retourner pour essayer les dejeuners d'oeufs et de côtes levées, combinaison qui fait sourire mon coeur.

Stoneface Dolly's
416 rue Preston,
Ottawa

0 commentaires:

  © Blogger template 'Minimalist E' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP