10-01-10

Montréal: Pho Tay Ho

Jolis ces piments! Le récit de mon court périple à Montréal continue! Points d'exclamation! Jean et moi aimons manger, mais nous n'aimons pas nous « compliquer la vie », comme diraient certains plébéiens. Dans cette mesure, nous allons souvent au restaurant qui s'est donné comme nom Pho Tay Ho. La première syllabe pourrait vous donner l'impression qu'il s'agit d'un resto vietnamien se spécialisant en soupes tonkinoises: vous auriez raison dans ce cas. Mais outre cette soupe, le menu comporte autres plats/mets, et je trouve que ceux-ci sont dignes de mention.


Puisqu'on célébrait une grande occasion, Jean et moi avons décidé de commandé des « entrées ». Jean lut au menu « boeuf saignant au citron », et ce fut exigé. Une salade de laitue d'oignon, d'herbes diverses mais surtout de boeuf cru haché et mariné au citron lui fut servi. Évidemment, du boeuf tendre c'est un délice, ici accentué par l'aigre saveur du citron et le piquant de l'oignon. Les disques blancs en photo sont des chips de crevettes, des krupuks, comme des cheetos en texture mais goûtant plutôt salé. Trempées dans la sauce au poisson fournie, celles-ci émettent des sympathiques craquement. Amusant.


Devant moi, je retrouve une assiette de salade de poulet, qui comprend non seulement viande brune et blanche, mais aussi coeur, foie et rein. Les coeurs sont succulents, les reins intéressants d'un point de vue de la texture et le foie, profondément riches et décadents. Les oignons et l'aissaisonnement citronné coupent la richesse du foie mais cette salade, à 5$, devrait être partagé entre deux dîneurs. Jean et moi avons été un peu goinfres.

Mon plat principal était composé de riz, de côtelette de porc, de crevettes et d'oeufs. Le riz est parfait: collant est consistant sans tomber sur le coeur. Les oeufs sont un peu trop cuits; il en va de même pour les crevettes et le porc. Mais leur marinade les sauve. En fait, ils se sauvent collectivement: une bouchée de jaune d'oeuf, de porc et de crevette ne peut qu'être délicieuse. Une assiette impressionnante qui affronte courageusement la plus fière des faims.

Jean lui s'en prend au pho, ici avec boeuf saignant. Le bouillon est l'élément le plus important dans cette soupe, et il est ici exquis, riche et viandeux. Tout un repas.

C'est mon resto vietnamien préféré (au monde), bien que je n'aie pas fréquenté tous les restos vietnamiens (au monde). Jean et moi allons y retourner, sans doute.

Pho Tay Ho
6414 rue Saint-Denis,
Montréal

0 commentaires:

  © Blogger template 'Minimalist E' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP